Prises de position climat

Le réchauffement climatique et les dérèglements climatiques sont maintenant incontestés et nous savons que ceux-ci sont dus à l'accumulation des gaz à effet de serre, accumulation due à l'activité humaine depuis le début de l'ère industrielle.

L'étude Explore, que l'on trouve sur le site du ministère (www.developpement-durable.gouv.fr), nous montre que nous devrons subir une augmentation des températures comprise entre 1,7°C et 4,4°C au cours des 50 années à venir. Comme l'ont bien montré les travaux de la COP 21, cette augmentation sera maximum si nous n'arrivons à réduire nos émissions de gaz à effet de serre à l'échelle planétaire.

Il s'agit aussi d'une modification radicale du régime des précipitations. L'étude prévoit une augmentation des pluies en hiver, avec des épisodes pluvieux intenses, et de fortes crues de la Loire. À contrario, elle prévoit des étiages plus sévères en été. Les précipitations estivales diminueraient de 20 %, alors que l'évapo-transpiration augmenterait du fait de la chaleur, accentuant les phénomènes de canicules, qui passeraient de 2 à 6 semaines (périodes de fortes chaleurs diurnes et nocturnes). La température moyenne annuelle de l'eau de la Loire augmenterait de 2°.

Nous devons donc nous préparer à des changements importants :

  • ressource en eau dans les forages plus faible, avec ses conséquences pour la fourniture d'eau potable et pour l'irrigation, avec des déficits de l'eau pour l'agriculture,
  • problèmes pour le refroidissement des centrales nucléaires en été,
  • la biodiversité qui n'arrive pas à s'adapter aux changements de climat trop rapides.

Pour limiter les dégâts, à chacun d'adopter un comportement citoyen afin de diminuer les émissions de gaz à effet de serre, et aux Etats de poursuivre les bonnes décisions prises lors du sommet de la COP 21 à Paris. Les conclusions visent un réchauffement limité à 1,5° à la fin du siècle. Mais nous savons qu'une augmentation limitée à 2° est indispensable et qu'elle sera déjà difficile à tenir.

France Nature Environnement Centre-Val de Loire a organisé le 24 novembre à Orléans, une réunion publique d'information plus détaillée sur ces phénomènes, et en particulier sur les conflits d'usage à venir en région Centre-Val de Loire.

L'urgence climatique est là. Nous proposons donc à toutes les instances publiques et privées de s'engager à réduire fortement et rapidement leur consommation d'énergie fossile, et leurs émissions de gaz à effet de serre. Et nous allons proposer aux familles de prendre des engagements à leur niveau. Ce sera l'opération "10000 familles pour le climat" en région Centre-Val de Loire.

actuassos

 

 

actufne

     logo fne

Actu des associations locales

Actu FNE